Fiche descriptive : Phénol

De : Services publics et Approvisionnement Canada

Découvrez la liste des propriétés chimiques importantes d'un contaminant ainsi que la façon dont il va réagir dans l’environnement, les principales sources de contamination associées et un bref aperçu des questions de santé et sécurité.

Sur cette page


Informations générales

Numéro CAS 

108-95-2

Formule chimique 

C6H6O

Masse moléculaire

94,1 g/mol

Famille

Composés phénoliques

Propriétés (à la température de la pièce lorsqu’applicable)

Liste des propriétés du composant
ParamètreValeurCommentaire
Point de fusion/ébullition41 0CSous forme solide
Densité 1,06Coule au fond de l'eau
Pression de vapeur0.3 mm HgPeu volatil
Densité de vapeur3,2Plus dense que l'air
Solubilité dans l’eau80,000 mg/LTrès soluble
Constante, loi de Henry3 x 10-7atm·m3/molVolatilisation lente lorsque solubilisé
log Koc (Selon les caractéristiques du sol ou du sédiment)1.2 - 3.5*Adsorption modérée sur la matière organique

Comportement environnemental

À 20 0C, le phénol est un solide peu volatil. Très soluble, il se volatilise lentement lorsque solubilisé et s'adsorbe modérément sur la matière organique. Lorsque présent dans le sol, ce produit se solubilise rapidement. La forme soluble peut atteindre la nappe phréatique ou s'écouler vers un cours d'eau où elle se dilue, avant de se volatiliser lentement. Des fragments de phénol peuvent aussi être entraînés vers un cours d'eau, se disperser en surface ou se déposer au fond, puis s'y solubiliser. Une fois la source disparue, la phase adsorbée disparaît assez rapidement à son tour en libérant les formes gazeuse et soluble (principalement) du contaminant. Le panache de la phase dissoute a tendance à être assez important, alors que celui de la phase gazeuse est beaucoup plus limité.

Santé et sécurité

Le phénol doit être manipulé avec soin, car il est corrosif et toxique.

Sources principales

Le phénol pur est produit durant le procédé de distillation du pétrole. Le phénol peut aussi être synthétisé par oxydation du cumène ou du toluène et par hydrolyse en phase vapeur du chlorobenzène. Le phénol n'est plus produit au Canada depuis 1992 et est donc importé.

Au Canada, une bonne proportion du phénol importé est utilisé dans la production d'époxyde et autres résines (comme les résines de phénol-formaldéhyde), qui sont utilisées dans plusieurs industries incluant les fonderies (moulage au sable), les pièces d'automobile, la construction et les appareils. Le phénol est aussi utilisé comme liant de matériaux d'isolation, de carton, de contreplaqué et de peinture. Le phénol est utilisé dans la fabrication de plusieurs produits comme les plastiques, la peinture, les tissus synthétiques, les pesticides et certains produits pharmaceutiques. Le phénol est aussi présent dans plusieurs produits de consommation comme désinfectant général, anesthésique et antiseptique.

Le phénol est un important sous-produit d'une variété de procédés, incluant la production de pulpe et papier, l'usinage du bois, la fabrication de produits minéraux non métalliques, la production chimique, la production d'acier et de métaux et le raffinage du pétrole.

On retrouve du phénol dans les produits pétroliers comme l'essence, l'essence-alcool, le mazout, le carburant d'avion, le diésel et le goudron de houille. Le phénol se forme naturellement lors de la décomposition de la matière organique et durant les incendies de forêt. On le trouve aussi dans le goudron, et il est produit durant la photodégradation du benzène atmosphérique.

Références

Agency for Toxic Substances and Disease Registry (ATSDR). 2008. Toxicological profile for Phenol. U.S. Department of Health and Human Services, Public Health Service. Georgia, U.S.A. (consulté en décembre 2013)

Conseil canadien des ministres de l'environnement. 1999. Recommandations canadiennes pour la qualité des sols : Environnement et santé humaine – phénol (1997), Recommendations canadiennes pour la qualité de l'environnement, 1999. Conseil canadien des Ministres de l'Environnement, Winnipeg, Canada. (consulté en décembre 2013)

Conseil canadien des ministres de l'environnement. 1999. Recommandations canadiennes pour la qualité des eaux: protection de la vie aquatique: Phénols monohydriques et dihydriques. Dans: Recommendations canadiennes pour la qualité de l'environnement, 1999. Conseil canadien des Ministres de l'Environnement, Winnipeg, Canada. (consulté en décembre 2013)

Direction des politiques du secteur industriel, service des lieux contaminés du ministère de l'Environnement. 2003. Annexe IX: Liste des contaminants potentiels par secteur d'activité industrielle et commerciale susceptibles de contaminer les sols et les eaux souterraines. Dans: Guide de caractérisation des terrains, Terrains Contaminés. Les publications du Québec. Québec, Canada.(PDF, 2.67Mo) (consulté en décembre 2013)

Montgomery, John H. 2007. Groundwater Chemicals, Desk Reference, Fourth Edition, CRC Press, Taylor and Francis Group, Florida, U.S.A.

Ontario Ministry of the Environment. 2005. Ontario Air Standards for Phenol. Ontario Ministry of the Environment. Ontario, Canada. (consulté en décembre 2013)

Date de modification :