Fiche descriptive : 2-méthylphénol (ortho-crésol)

De : Services publics et Approvisionnement Canada

Découvrez la liste des propriétés chimiques importantes d'un contaminant ainsi que la façon dont il va réagir dans l’environnement, les principales sources de contamination associées et un bref aperçu des questions de santé et sécurité.

Sur cette page


Informations générales

Numéro CAS 

95-48-7

Formule chimique 

C7H8O

Masse moléculaire

108,1 g/mol

Famille

Composés phénoliques

Propriétés (à la température de la pièce lorsqu’applicable)

Liste des propriétés du composant
ParamètreValeurCommentaire
Point de fusion / ébullition 31 0C / 175 0CSous forme solide
Densité 1,03Flotte ou se dépose au fond de l'eau
Pression de vapeur0.3 mm HgPeu volatil
Densité de vapeur0N/A
Solubilité dans l’eau23,000 mg/LTrès soluble
Constante, loi de Henry1 x 10-6atm·m3/molVolatilisation lente lorsque solubilisé
log Koc (Selon les caractéristiques du sol ou du sédiment)1.5Adsorption modérée sur la matière organique

Comportement environnemental

À 20 0C, le 2-méthylphénol est un solide à la limite de flotter ou de se déposer au fond de l'eau, qui est peu volatil. Très soluble, il se volatilise lentement lorsque solubilisé et s'adsorbe modérément sur la matière organique. Lorsque présent dans le sol, ce produit se solubilise rapidement. La forme soluble peut atteindre la nappe phréatique ou s'écouler vers un cours d'eau où il se dilue, avant de se volatiliser lentement. Des fragments de 2-méthylphénol peuvent aussi être entraînés vers un cours d'eau, se disperser en surface ou se déposer au fond, puis s'y solubiliser. Une fois la source disparue, la phase adsorbée disparaît assez rapidement à son tour en libérant la forme gazeuse, mais surtout la forme soluble du contaminant. Le panache de la phase dissoute a tendance à être assez important, alors que celui de la phase gazeuse est limité.

Santé et sécurité

Le 2-méthylphénol doit être manipulé avec précaution, car il est toxique et corrosif.

Sources principales

La plupart des sources naturelles de substances phénoliques ne libèrent que des traces de ces produits dans l'eau.

Les monophénols ne sont plus produits au Canada depuis 1992. Les composés phénoliques sont des sous-produits importants des industries suivantes : pâtes et papiers, minéraux (non métalliques), acier et métal, industries chimiques et pétrolières.

Les phénols sont utilisés comme désinfectants, dans la synthèse des résines phénoliques et du phosphate de tricrésyl, pour la flottation du minerai, comme agents de nettoyage des textiles, comme agents de conservation, dans la synthèse de teintures et de pesticides et dans la production industrielle de médicaments et de composés organiques. Au Canada, de grandes quantités de phénols sont utilisées dans la production de résines phénoliques, qui sont utilisées comme agglomérant dans les matériaux isolants, le carton, la peinture et certaines fonderies (moulage au sable).

Les composés phénoliques peuvent être relâchés dans l'environnement par les échappements d'automobiles, les foyers, la fumée de cigarette et les émissions d'incinérateurs.

Références

Conseil canadien des ministres de l'environnement. 1999. Recommandations canadiennes pour la qualité des eaux: protection de la vie aquatique: Phénols monohydriques et dihydriques. Dans: Recommendations canadiennes pour la qualité de l'environnement, 1999. Conseil canadien des Ministres de l'Environnement, Winnipeg, Canada. (consulté en décembre 2013)

Montgomery, John H. 2007. Groundwater Chemicals, Desk Reference, Fourth Edition, CRC Press, Taylor and Francis Group, Florida, U.S.A.

Version :
1.0