Fiche descriptive : 1,3-xylène (méta-xylène)

De : Services publics et Approvisionnement Canada

Découvrez la liste des propriétés chimiques importantes d'un contaminant ainsi que la façon dont il va réagir dans l’environnement, les principales sources de contamination associées et un bref aperçu des questions de santé et sécurité.

Sur cette page


Informations générales

Numéro CAS 

108-38-3

Formule chimique 

C8H10

Masse moléculaire

106,2 g/mol

Famille

Hydrocarbures aromatiques monocycliques (HAM)

Propriétés (à la température de la pièce lorsqu’applicable)

Liste des propriétés du composant
ParamètreValeurCommentaire
Point de fusion / ébullition -48 0C / 139 0CSous forme liquide
Densité 0,86Flotte sur l'eau
Pression de vapeur7 mm HgMoyennement volatil
Densité de vapeur3,7Plus dense que l'air
Solubilité dans l’eau160 mg/LPeu soluble
Constante, loi de Henry4 x 10-3 atm·m3/molVolatilisation rapide lorsque solubilisé
log Koc (Selon les caractéristiques du sol ou du sédiment)2.1 - 2.5*Adsorption modérée sur la matière organique

Comportement environnemental

À 20 0C, le 1,3-xylène est un liquide moins dense que l'eau et moyennement volatil. Peu soluble, il se volatilise rapidement lorsque solubilisé et s'adsorbe modérément sur la matière organique. Lors d'un déversement, ce produit s'évapore un peu, mais la plus grande partie s'infiltre dans le sol ou ruisselle vers un cours d'eau. Le 1,3-xylène peut s'accumuler sous forme liquide sur la frange capillaire (eau souterraine) ou former un film à la surface de l'eau, ce qui favorise sa volatilisation et sa solubilisation. La phase adsorbée créée lors de l'infiltration dans le sol mettra un certain temps avant de disparaître, libérant le contaminant sous forme gazeuse (surtout) et soluble. Les panaches des phases dissoute et gazeuse sont généralement de taille relativement limitée.

Santé et sécurité

La prudence est de mise, car le meta-xylène est inflammable et toxique.

Sources principales

Les isomères du xylène (ortho-, meta-, et para-) sont des hydrocarbures aromatiques présents naturellement dans le pétrole brut et le goudron de charbon. Un mélange contenant de l'éthylbenzène et les trois isomères du xylène est produit industriellement en grande quantité à partir de ces sources. Un traitement supplémentaire permet de séparer chacun des composés du mélange. Le mélange non traité est aussi utilisé tel quel comme solvant dans les industries de l'impression, du caoutchouc et du cuir, mais aussi dans des produits comme la peinture et les revêtements, ou encore incorporé dans divers carburants pour les véhicules routiers ou les avions.

Les divers isomères du xylène sont surtout utilisés comme solvants et intermédiaires de synthèse dans divers procédés industriels. L'o-xylène intervient ainsi dans la synthèse de l'anhydre phtalique (précurseur de nombreux composés, dont des agents plastifiants), du phtalonitrile, de l'anhydre diphtalique, de l'acide o-toluique, de vitamines et de médicaments. Le m-xylène permet la production d'acide isophtalique et d'isophtalonitrile. L'acide isophtalique est utilisé dans la fabrication des polyesters. Le p-xylène intervient dans la synthèse de l'acide téréphtalique (résines et fibres de polyesters), du diméthyle tétrachlorotéréphthalate, de vitamines et de médicaments. L'o-xylène et le p-xylène sont aussi utilisés dans la préparation d'insecticides.

Les isomères du xylène étant surtout utilisés dans des procédés industriels spécifiques, ce sont surtout les travailleurs de ces industries et les populations locales qui risquent d'être exposés à l'un ou l'autre de ces isomères. Toutefois, comme ces isomères se retrouvent aussi en mélange dans les carburants et dans divers produits commerciaux (peintures, revêtements), c'est donc sous forme de mélange que la population en général est la plus susceptible d'être exposée aux xylènes. Les xylènes peuvent se retrouver dans l'eau souterraine suite à des déversements de carburants ou de solvants, des fuites de réservoirs ou du fait de la lixiviation de sites d'enfouissement.

Références

Agency for Toxic Substances and Disease Registry (ATSDR). 2007. Toxicological Profile for Xylenes. U.S. Department of Health and Human Services, Public Health Service, Georgia, USA. (consulté en décembre 2013).

Montgomery, John H. 2007. Groundwater Chemicals, Desk Reference, Fourth Edition, CRC Press, Taylor and Francis Group, Florida, USA.

Version :
1.0